Histoire de la fromentation


EDITO

Comme dit l’adage, c’est en fromentant qu’on devient fromentateur, mais c’est aussi en acceptant de prendre au Hasard tout ce qu’il ne faut pas lui laisser, que le projet du Silo est devenu une évidente Revendication pour les fondateurs de l’association Farine de Froment, comme une recette subtile aux ingrédients délicats qui donne un très bon goût à la vie : l’Art et les Artistes sont des éléments indispensables et de première Nécessité dans ce monde qui a tellement besoin de leur lumière pour que les esprits et les corps restent vivants.

XVIe siècle-1967
La minoterie

Moulin sur la Juine depuis le XVIe siècle, son activité s'est particulièrement développée au cours du XXe siècle avec une nouvelle installation minotière et un silo de stockage attenant. Un Silo à grain en béton armé conçu par le bureau d'études Hennebique en 1905 et réalisé en 1907 par le constructeur étampois Emile Léauté.
Ce silo est un rare témoignage de l'histoire de la construction du béton armé.
Après la mort de son dernier meunier, M. Millerioux en 1967, le moulin de Boigny s'est arrêté de vivre...
XVIe : moulin sur la Juine
1907 : construction du Silo, en béton armé système Hennebique
XXe siècle : très grosse activité, 50 salariés
1967 : arrêt de l'activité après la mort du dernier meunier

1979-1988
La vie au moulin de Boigny
la société civile Le Gai Pied

...jusqu'à son rachat par la société civile Le Gai Pied, société montée par 8 jeunes parisiens venant tous du milieu artistique qui en ont fait leur espace de vie, de jeux et d’accueil de leurs relations parisiennes…
1978 : création de la société civile Le Gai Pied
1979 : rachat du moulin à la veuve du meunier par la société Le Gai Pied
1979 édition du 1er numéro du journal homosexuel du même nom, d'où l'amalgame et la réputation faite au lieu auprès des locaux!

1988-1993
L'incendie
la sortie de la bulle 

Faut-il parfois que des événements énormes et douloureux arrivent pour que nous daignions ouvrir les yeux sur le monde qui nous entoure.
On pourrait presque penser à un fait exprès, tellement ce Phoenix a pu renaître de son monceau de cendres (80 m3).
On pourrait aussi imaginer que ce moulin serait porteur d'une telle histoire et d'une telle vie qu'il n'allait pas se laisser abattre, là encore dans le vrai sens du terme, à coups de bulldozer...
1988 : le 17 juillet, le moulin est entièrement détruit par le feu en 3 heures
1990 : reconstruction par Agnès, Patrice, des amis, et un maçon pour les dalles en béton
1992 : création de l'association et ouverture de la Taverne (bistrot associatif ouvert aux adhérents avec spectacles et expositions) - 400 adhérents

1993-1998
Le grand désert
l'association délocalise

Pour la troisième fois en si peu de temps, la vie au moulin de Boigny s'arrête à cause de nombreux blocages administratifs.
Et pourtant la vie continue et il faut trouver encore une fois les moyens d’avancer...
C'est à cette période que l'association commence à s'impliquer dans la vie locale : concerts à la salle des fêtes de Méréville, exposition à la base de loisirs d'Etampes, présentation aux élections municipales.
1993 : fermeture administrative de la taverne
1993 : le groupe des copropriétaires se dissout, Agnès et Patrice restent
1994 : refus de permis de construire

1998-2009
La renaissance du Moulin

Rien de tel que la proposition d'une grande fête autour d'un événement heureux, réunissant un grand nombre d'habitants du territoire local, pour conjurer le sort.
Merci à celles et ceux qui, à ce moment, ont cru encore plus que nous, que cet endroit devait vivre et abriter un projet de fabrique de cette éternelle et contemporaine farine (de froment !) que sont l'art et la culture...
2001 : CyberPIC l'un des premiers Espace Public Numérique de l'Essonne avec un Point Info Culture au Moulin + organisation du festival Les Sélénites sur Etampes + démarrage d'activités sur Méréville (cinéma, concerts, expositions)
2006 : démarrage en auto-construction du café du Silo
2008 : 1ère édition du festival les Traverses dans le Domaine de Méréville
2009 : ouverture du café du Silo et début d'une programmation hebdomadaire au sein du café (spectacle vivant)
A partir de 2011 : programmation d'ateliers : LiroSilo, LudikEtampes, Fanzine et Philo Interactive

2011 à aujourd'hui 
la reconnaissance du lieu par les institutions

Grâce au soutien du département de l'Essonne dès 2007, l'association a pu développer de nouveaux projets, et de fil en aiguille, et grâce à la réputation du lieu à l'échelle du département : la Région Ile-de-France, la DRAC, la CAF, et l'Education Nationale nous ont fait confiance à leur tour.
Le Moulin de Boigny est aujourd'hui un lieu de création, de transmission, de vie, de partage, de rencontre... qui ne cesse de s'accroitre au sein du territoire.
2012 : ouverture de la résidence
2015 : inscription dans le dispositif Fabrique de Culture (PAC Fabrique) de la Région Ile-de-France
2016 : début des actions culturelles par des compagnies au conservatoire et dans les écoles
2018 : le Silo devient Espace de Vie Social (EVS par la CAF)
2019 : chauffage dans la résidence
2020 : Le Silo du Moulin de Boigny fait partie du Patrimoine d'Intérêt Régional
2021 : signature d'un PACTE avec le collège de Méréville

retour