L’exposition inaugurale du TLUC : l’Escap’Memory

Afin d’inaugurer le TLUC le 20 novembre 2021, les participants à l’atelier artistique GraphNum du Silo se sont activés depuis un mois et demi pour réaliser une exposition : L’Escap’Mémory en lien avec l’activité alimentaire et culturelle du TLUC.

Montage de photos issues de l’atelier GraphNum du 23/10.

L’Escap’Graph : qu’est ce que c’est ?

L’atelier GraphNum se spécialise dans la création graphique et l’édition de jeux de société depuis un an. Un premier jeu « les 7 familles des Femmes Inspirantes », a déjà été édité et remporte un franc succès, auprès de la population locale et même au-delà. L’Escap’Graph est l’atelier qui va mener à la création d’un jeu de Mémory en lien avec l’ouverture prochaine du TLUC. Sa particularité tient au fait qu’il peut aussi bien être réalisé au Silo sur les temps d’ouverture de l’atelier, mais également à distance en recevant une enveloppe contenant les consignes de l’atelier, le support de création, le sujet à traiter et une contrainte. La thématique de l’Escap’Mémory est celle des fruits et légumes que les participants doivent mettre en parallèle avec une œuvre iconiques de l’histoire de l’art. Une soixantaine de participants de tous les âges s’affairent à ajouter leur pierre à l’édifice.

Comment va prendre forme l’exposition de l’Escap-Mémory au TLUC ?

Après avoir créé leur carte pour l’Escap-Graph, les participants venus à l’atelier GraphNum du 23 octobre 2021 ont créé un Agamographe qui mêle leur production avec l’œuvre dont ils ont eu à s’inspirer. Mais c’est quoi un « agamachintruc »? Le terme « agamographe » vient d’un artiste israélien qui est l’un des précurseurs de l’art cinétique : Yaacov Agam ! Pour découvrir l’œuvre en entier, le spectateur doit se déplacer d’un côté et de l’autre de l’image. La technique est très simple et accessible à tous, il suffit de plier un support en accordéon avec deux images collées d’un côté et de l’autre de l’accordéon, ce qui permet de faire apparaitre les deux images en même temps si on le regarde de face, mais seulement l’une d’entre elles selon si on se place à gauche ou à droite de l’accordéon !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *